mercredi 22 juin 2016

Courgettes et aubergines farcies

Assez rapide et facile à préparer, cette recette permet de faire manger des légumes facilement à ceux qui n'en raffolent pas :-)

Ingrédients pour 2 personnes (en plat unique)
- 3 légumes de taille moyenne, courgettes ou aubergines, ou un mix des deux
- 250 g de chair à saucisse
- 1 oignon
- 3 pu 4 gousses d'ail
- herbes fraîches (persil, basilic...) ou épices (cumin, curry...) selon le goût et la saison
- sel et poivre
- un peu d'huile d'olive

Préparation : 20 mn + cuisson 30 mn

Réalisation
Préchauffer le four à 180°.
Eplucher l'ail et l'oignon les hacher au robot et les mettre à rissoler à feu doux dans une poële avec un peu d'huile d'olive, et ajouter la chair à saucisse, séparée en morceaux.
Nettoyer les légumes sans les éplucher, les fendre en deux, et creuser la chair au centre de chaque demi-légume avec une cuiller à café, pour former une barquette.
Ajouter l'intérieur des légumes dans la poële et poursuivre la cuisson à feu doux : l'objectif est de faire évaporer l'essentiel de l'eau de végétation des légumes, et de précuire la chair à saucisse pour que la face soit cuite à coeur.
Pré-cuire les légumes pendant 5 mn, à la vapeur ou dans l'eau bouillante, en prenant garde qu'ils ne ramolissent pas trop.
Repasser toute la farce au hachoir, pour qu'elle soit bien fine et que tous les ingrédients soient mêlés, saler, poivrer, et ajouter les herbes fraîches ou les épices.
Farcir les légumes avec la farce, les déposer dans un plat à four légèrement huilé (au pinceau silicone, c'est parfait), et glisser au four pour 30 mn.



lundi 29 décembre 2014

Croustillants ricotta-épinards

Ingrédients pour 10 chaussons
- 150 g de pousses d'épinard (j'utilise un sachet de pousses déjà lavées que j'utilise entières)
- 150 g de ricotta
- 5 feuilles de brick
- 100 g d’oignons blancs
- 1 petit œuf
- 10 brins de persil
- 1 brin de menthe
- 50 g de parmesan râpé
- 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive
- sel, poivre

Préparation & cuisson : 15 + 20 mn

Réalisation 
Peler les oignons, les émincer finement, les mettre dans une sauteuse avec l’huile, faire cuire 3 à 4 minutes en tournant souvent, ajouter les épinards, les herbes, saler, poivrer, tourner, faire cuire 2 minutes, tourner encore, puis retirer du feu et laisser refroidir.

Écraser la ricotta à la fourchette, ajouter l’œuf, le parmesan, saler, poivrer, ajouter la préparation aux herbes et mélanger. Allumer le four à 180 °C (th. 6).

Couper les feuilles de brick en 2, pour confectionner des triangles façon samoussa avec la farce aux épinards et à la ricotta. Les déposer dans un plat légèrement huilé ou sur une feuille de cuisson en silicone, et glisser au four pour 15 à 20 mn, le temps de les faire dorer.

Servir tiède à l'apéritif, ou chaud avec une salade en entrée ou en plat.

jeudi 25 décembre 2014

Faire un bouillon maison

Si vous aimez les soupes asiatiques, ou simplement le consommé, vous n'avez pas forcément envie de faire un pot au feu préalable pour avoir un bon bouillon. Voici ma recette pour faire un excellent bouillon, que vous pourrez utiliser de multiples façons.

Ingrédients
- 4 litres d'eau
- 4 os à moëlle
- 1 poireau
- 1 carotte
- 1 ou 2 branches de céleri
- un morceau de céleri rave ou un navet violet
- gros sel
- 2 cubes de bouilon de boeuf

Selon l'usage prévu : 
Pour une soupe asiatique
- 1 bâton de citronnelle tranché en fines rondelles

Pour un consommé, un fond de sauce, un risotto
- 1 bouquet de persil
- 1 branche de thym (facultatif)
- 1 feuille de laurier


Préparation & cuisson : 2 h

Réalisation
Dans une grande casserole, mettre les 4 os à moëlle dans l'eau froide. Porter à ébullition, laisser bouillir 5 à 10mn, le temps d'écumer.
Laver et émincer les légumes (on peut les laisser entiers, mais je trouve que cela parfume plus en les éminçant. Après l'écumage, verser les légumes, les 2 cubes de bouillon, 1 cuiller à soupe de gros sel.
Laisser frémir 1h à 1h30 à feu doux. 
Mettre au froid pour pouvoir dégraisser à la cuiller, et faire bouillir 10 à 15 mn avant chaque usage. 
On peut le filtrer et le congeler dans des cubes à glaçons. 
Personnellement, je mange la moëlle sur des tranches de pain Poilâne grillées, avec quelques grains de fleur de sel, mais on peut la laisser si on ne l'aime pas.

On peut préparer de la même façon un bouillon de poulet avec un carcasse de poulet à la place des os à moëlle. On remplace dans ce cas les cubes de bouillon de boeuf par des cubes de bouillon de poule.

lundi 22 décembre 2014

Compote aux épices

L'hiver, j'ai plus de mal à manger des fruits... Mais cette compote est tellement gourmande que je m'en relèverais presque la nuit... Elle s'associe particulièrement bien avec les thé épicés type "Esprit de Noël" de Mariage, pour le goûter ou un petit déjeûner haut en couleurs. Vous pouvez aussi envisager de la servir en dessert de fête, avec des sablés maison par exemple : c'est parfait pour terminer un repas un peu plus riche que d'habitude et en favoriser la digestion.

Ingrédients 
- 2 pommes
- 3 belles poires
- une dizaine d'abricots secs
- 2 cuillers à soupe de miel (on peut notamment y utiliser les miels forts en goût, comme le miel de chataîgnier)
- une belle poignée de raisins secs
- 4 cuillers à café de cannelle en poudre
- 2 cuillers à café de gingembre en poudre
- 1 verre d'eau

Préparation & cuisson : 40 mn

Réalisation
Eplucher et couper les fruits en morceaux pas trop petits. Couper les abricots secs en 4. Mettre en casserole avec les raisons secs, le miel, les épices et l'eau (j'utilise une petite cocotte en fonte parfaite pour répartir la chaleur). Couvrir et mijoter à feu doux pendant environ 30 mn : les fruits doivent être bien tendres, mais ne pas se réduire en purée. 
Si vous préférez un sirop assez court dans vos fruits cuits,  à mi cuisson, découvrez la casserole pour laisser l'eau s'évaporer.
Se déguste tiède ou froid.

samedi 20 décembre 2014

Mes endives au jambon

Je détestais ce plat lorsque j'étais enfant, et je l'ai longtemps boudé. Et puis j'ai eu envie d'en faire à mon tour... et maintenant, j'adore ça. Peut-être parce que ça me rappelle mon enfance ? J'y ai ajouté une touche italienne. Et bien qu'on ne mange pas d'endives en Italie (du Sud tout du moins), le mélange Nord/Sud est tout à fait réussi (il paraît que les contraires s'attirent :-)

Ingrédients pour 4 endives
(pour 2 en plat unique, pour 4 si on a une entrée et un dessert)

- 4 endives
- 4 tranches de jambon blanc, découenné et dégraissé
- 1 boule de mozzarella di buffala

Pour la sauce Mornay (béchamel au fromage) :
- 40 cl de lait
- 30 g de maïzena (3 cuillers à soupe)
- 1 noix de beurre
- 70 g de Gruyère / Emmenthal ou Comté râpé, selon vos goûts
- sel, poivre, muscade

Préparation & cuisson : 40 mn environ

Réalisation

Préchauffer le four (220 °, grill ventilé) 

Parer les endives : retirer les feuilles extérieures abîmées, couper le talon et y retirer un cône avec la pointe du couteau (limite l'amertume des endives), les rincer sous l'eau, et les mettre à cuire à la vapeur pendant 15 à 20 mn (elles ne se gorgent pas d'eau, ce qui évite de gâter la sauce, et on peut les utiliser immédiatement, sans avoir besoin de les essorer).

Délayer la maïzena dans le lait froid avec un fouet, puis mettre sur le feu. Ajouter le beurre, et cuire quelques minutes, le temps que la sauce épaississe. Saler, muscader, poivrer. Ajouter le gruyère râpé, bien mélanger, et réserver (pas trop longtemps, sinon la sauce se gélifie).

Couper la mozzarella en morceaux. Huiler ou beurrer légèrement un plat à gratin. Le tapisser d'une fine couche de sauce Mornay.

Lorsque les endives sont cuites, enrouler chacune d'elles dans une tranche de jambon, et les ranger dans le plat à gratin. Recouvrir de la sauce restante, égaliser, et parsemer les morceaux de mozzarella sur le dessus du plat. Donner un tour de moulin à poivre.

Glisser au four pour environ 15 à 20 minutes, le temps que la surface soit bien gratinée. Comme pour les lasagnes, je prévois en général un temps de pause de 5 à 10 mn après la sortie du four avant de servir, ce qui à la fois donne de l'homogénéité au plat, et évite aussi de se brûler en mangeant.

mardi 16 décembre 2014

Choucroute à ma façon

Une impro personnelle à partir de plusieurs recettes, qui donne un résultat parfumé, assez raffiné, et léger...

Ingrédients pour 2 personnes
(à aménager selon vos goûts et votre appétit : on peut substituer les saucisses, ajouter du petit salé, ou des tranches de jambon cuit qu'on fait dans ce cas uniquement réchauffer à la fin, au dessus du chou)
300 à 500 g de choucroute crue, selon appétit des convives
1 carotte
2 oignons
5 clous de girofle
1 cuiller à café bien pleine de baies de genièvre
1/2 cuiller à café de poivre en grain
1 branche de thym
2 feuilles de laurier
1 cube de bouillon de volaille
sel
2 cuillers à soupe d'huile d'olive
30 cl d'eau
40 cl de Riesling
2 saucisses Francfort
2 saucisses Strasbourg
1 saucisse Montbéliard (ou Morteau)

Préparation : 20 mn + 3h30 de cuisson environ

Réalisation
Faire bouillir la choucroute crue pendant 10 mn dans un grand volume d'eau salée. Egoutter, passer sous l'eau froide, puis retirer toute l'eau en pressant avec les mains.

Eplucher et hâcher les oignons, et les faire fondre dans l'huile d'olive dans une cocotte à fond épais, jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides, sans colorer. Ajouter par dessus la moitié de la choucroute, en l'aérant, la carotte pelée et coupée en bâtonnets, les épices et le bouquet garni, dans un petit sachet en toile ou dans une boule à thé pour qu'ils ne se dispersent pas dans le chou, couvrir avec le reste de la choucroute. Diluer le cube de bouillon dans 30 cl d'eau chaude, et verser sur la choucroute. Ajouter 20 cl de Riesling. Couvrir, et cuire à feu doux pendant 1h30, en vérifiant de temps en temps qu'il reste toujours du liquide.

Enfouir la saucisse de Montbéliard dans le chou, après l'avoir piquée de part en part pour qu'elle n'éclate pas. Ajouter du Riesling si nécessaire. Refermer la cocotte et poursuivre la cuisson 1h de plus. 

Piquer les saucisses de Francfort et de Strasbourg, et les ajouter sur le dessus de la choucroute, pour 15 à 20 mn de cuisson supplémentaire (au delà, elles éclatent).
En fin de cuisson, tout le liquide doit avoir été absorbé, sans que la choucroute attache.
Servir avec de la moutarde.


lundi 8 décembre 2014

Une délicieuse recette d'automne : filet mignon de porc à la purée de courge butternut

Bricolage personnel à partir de différentes recettes. On s'est réellement régalés ! 

Ingrédients pour 3/4 personnes
  • un filet mignon de porc
  • une courge butternut
  • 1 oignon
  • 1 échalotte
  • 3 gousses d'ail
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 1 branche de romarin
  • huile d'olive, sel, poivre
  • un demi verre d'eau
Préparation : 20 mn + 30 à 35 minutes de cuisson et de repos

Réalisation
Mettre le four à préchauffer à 180°et préparer la purée de courge.
Éplucher et hacher l'oignon, l'échalotte et 2 gousses d'ail. Les mettre à fondre à couvert dans une casserole à fond épais, dans un peu d'huile d'olive.
Couper la courge butternut en plusieurs morceaux, retirer les graines, peler. Couper la chair en cubes de 2/3 cm de côté. Verser dans la casserole.
Émietter le cube de bouillon de volaille sur le potiron, et mouiller d'un demi verre d'eau. Mélanger, couvrir, et laisser mijoter à feu doux, en mélangeant de temps en temps pour que ça n'attache pas. Lorsque la courge est cuite, elle se met en purée très facilement : personnellement, je me contente de l'écraser à la cuiller en bois au fond de la casserole.

Parer le filet mignon (retirer le gras), puis le rissoler à la poêle sur toutes ses faces dans un peu d'huile d'olive. Quand il est bien doré, le poser dans un plat à four sur la branche de romarin. Ajouter la 3ème gousse d'ail en petits morceaux sur le dessus du filet (on peut aussi faire des entailles dans le filet pour y glisser les morceaux d'ail), saler, poivrer, et glisser au four préchauffé pour 20 à 25 mn selon la taille du filet.
Sortir le plat du four, le couvrir et laisser reposer 5 à 10 mn. Puis découper le filet mignon en tranches, et servir avec la purée de courge.

Le filet mignon est bien moëlleux, délicatement parfumé d'ail et de romarin, et s'accorde parfaitement avec la courge fondante.